SumUpBlog

Antoniya Ditsova – Interview Journée des femmes

Les personnes occupant le poste de Product Owner chez SumUp ont un impact sur des millions d'entreprises au quotidien. L'une de ces personnes est Antoniya Ditsova qui travaille depuis nos bureaux de Sofia en Bulgarie.

Nous l'avons rencontrée dans le cadre de notre série d'interviews autour de la Journée internationale des femmes. Elle nous explique comment son travail l'amène à résoudre des problèmes et à créer des solutions adaptées aux clients.

Elle nous parle, entre autres, de son rôle de leader, de Jacinda Ardern (Première ministre de Nouvelle-Zélande) et de la culture de l'apprentissage.

  1. L'industrie de la FinTech est réputée pour être un domaine qui n'attire pas vraiment les femmes. Qu'est-ce qui vous a donné envie de travailler chez SumUp ?

J'ai choisi SumUp, non pas l'industrie, et c'est comme ça que je me suis retrouvée à travailler dans la FinTech. La FinTech est une industrie complexe mais pas si effrayante que ça et notre culture d'entreprise et notre vision de l'avenir la rendent passionnante.

J'ai été inspirée par des gens que j'ai rencontrés au cours d'entretiens et c'est encore le cas aujourd'hui. La culture de SumUp est extraordinaire. Elle nous amène à penser « Comment peut-on faire mieux ensemble ? » et c'est quelque chose de très enrichissant. Je vois des résultats concrets de mon travail au quotidien, ce qui n'est pas toujours le cas de nos jours. En rentrant de la dernière soirée SumUp, le taxi m'a tendu l'un de nos terminaux de paiement pour payer par carte. Ça m'a donné le sourire !

  1. Que changeriez-vous pour les femmes du monde entier ?

Vous connaissez cette émission où les membres du jury ne voient pas les candidats et ne peuvent juger le chanteur que par sa voix ? C'est ça que je voudrais changer. Les femmes devraient être jugées pour leur travail et leurs résultats. Les femmes devraient pouvoir s'assoir au premier rang, terminer leurs phrases et ne pas être jugées pour suivre une éducation ou une profession où les hommes sont majoritaires.

  1. Si vous pouviez rencontrer une personne d'influence, qui aimeriez-vous rencontrer et que lui diriez-vous ?

J'aimerais rencontrer Jacinda Ardern et Roger Federer. :) Jacinda Ardern parce qu'elle est la plus jeune femme Première ministre du monde et parce qu'elle démontre que, contrairement aux idées reçues, ce n'est pas impossible pour une femme d'être à la fois maman et d'avoir une carrière. Et Federer parce qu'il est non seulement un remarquable athlète mais aussi parce qu'il redouble d'efforts pour améliorer la vie des enfants pauvres. Les deux sont de véritables exemples.

Je me suis beaucoup inspirée de célébrités et de modèles, mais récemment j'admire des gens avec qui je suis en contact et dont je connais les combats et les réussites. Ce sont de très bons exemples de sincérité, de courage et de détermination.

womens day employee picture antoniya ditsova
  1. Quel conseil donneriez-vous aux femmes ?

Trouvez une communauté qui vous ressemble. Que ce soit un groupe de mamans ou une communauté professionnelle en lien avec votre domaine de travail, ces réseaux de soutien sont là pour vous écouter, vous donner une autre perspective ou vous inspirer. Vous y trouverez plein d'idées : livres, salons, événements, etc. Et peut-être même un mentor, des personnes qui vous soutiendront et à qui vous pourrez poser des questions, exprimer vos idées et qui vous aideront à surmonter vos obstacles.

  1. Quel conseil donneriez-vous à vos collègues féminines ?

N'ayez pas peur. Mettez vos forces en avant, sachez reconnaître vos faiblesses, demandez ce qu'en pensent les autres et apprenez. La plupart du temps, ce qui nous retient c'est le manque de confiance. On ne peut pas tout savoir, donc soyez prêtes à explorer de nouvelles idées, à recommencer et à vous adapter. Même si ce n'est pas la culture de votre entreprise, demandez l'avis des autres et soyez constamment dans l'apprentissage.

  1. Une force dont vous êtes fière ?

Un sage m'a dit un jour que ma plus grande force était ma vulnérabilité, même si j'ai encore du mal à me faire à l'idée et à laisser les autres me voir comme quelqu'un de vulnérable. En ce qui concerne mes compétences, je dirais ma capacité à jongler entre plusieurs tâches à la fois tout en restant concentrée. J'ai tendance à faire les choses en y mettant toute ma créativité, mon âme, mon temps et à toujours faire de mon mieux.

  1. Quel aspect de votre poste de leader aimez-vous le plus ?

J'ai un poste de leader car je travaille avec une équipe de personnes dévouées avec laquelle nous pouvons avoir un réel impact sur nos clients et leurs entreprises. J'aime le fait de pouvoir identifier les opportunités ou de prendre des mesures pour résoudre les problèmes. La gestion de produit est un domaine qui laisse libre cours à l'innovation et à l'invention.

  1. À votre avis, quelles sont les qualités les plus importantes d'un leader ?

Ce n'est pas une question simple ; je pense qu'être leader c'est avant tout se soucier des personnes avec qui on travaille, essayer de trouver ce qui les motive et leur permettre d'évoluer dans leur vie personnelle et professionnelle. L'un des principes de Kanban qui m'a particulièrement marquée est qu'il faut encourager le leadership à tous les niveaux. Les leaders doivent favoriser une culture de compréhension où le changement est accepté et l'échec toléré.

Merci Antoniya pour toutes ces informations intéressantes sur le poste de leader chez SumUp !

Vous pouvez suivre Antoniya sur Twitter ou vous connecter avec elle sur LinkedIn.

Dans le cadre de notre série d'interviews, nous avons également discuté avec la responsable logistique Kenia et la Web Chapter Lead Monica, qui travaillent chez SumUp.

twitterfacebooklinkedin

Julia Maehler